Le Tour de Suisse du Bazar

À la découverte de la Suisse

Notre voyage de deux semaines autour du pays

 

À force de tourner les pages des calendriers suisses que nous vendons au magasin, et de voir des tas d’endroits magnifiques où on a jamais mis les pieds, on s’est dit qu’il était temps de faire nos valises et d’aller explorer tous ça de nos propres yeux :-)

Le minimum vital entassé à l’arrière de la voiture, le réservoir remplit, nos ceintures bouclées et nous voilà prêt à partir à la découverte de notre pays. On va vous raconter ce que nous avons vu, les choses qu’on a aimé et les choses à ne pas faire.

On s’est réservé deux semaines de septembre, fixé quelques check-point obligatoires à visiter et le reste c’était du freestyle.

Tour de Suisse
Notre tour de Suisse. Cliquez sur l’image pour agrandir

 

SAMEDI
Partit de Lausanne à la bourre le samedi après-midi, on a décidé au dernier moment d’orienter notre première nuit dans un chalet près de Leysin. Initialement on pensait plutôt partir en direction du Valais, mais le rythme étant lancé, nous voici donc partit pour commencer notre tour avec le Pays d’en Haut.

DIMANCHE
Sur la très agréable route qui mène à Château d’Œx, nous nous sommes arrêtés l’Etivaz, connu pour son bon fromage (qui ressemble un peu au Gruyère) que nous avons dégusté au pied de l’église de Château d’Œx située sur une grande bute au centre du village.
Chateau d'Oex visite

Pic Nic à Chateau d'Oex

Nous en avons profité pour visiter le Musée du vieux Pays d’Enhaut, qui résume l’art du découpage suisse et autres histoires de la région. Très sympa ! Une bel remontée dans le temps. Plusieurs découpages nous ont vraiment impressionné ! L’audioguide très bien fait permettait de se balader tranquillement devant les œuvres et autres objets anciens. Au rez de chaussée j’ai trouvé génial la vieille clé en bois qui permettait de fermer le loquet à travers le trou de la porte (je n’ai pas pensé à en faire une photo sur le moment, mais si qqun y va et qu’il peut m’en faire une photo j’en serais très reconnaissant)

Musée decoupage Château d'Oex

Mon coup de cœur du musée : un découpage de Mme. Boillat ! J’ose pas imaginer le nombre d’heure de travail qu’il a fallu pour créer une telle œuvre (par respect des droits d’auteur j’ai fait exprès de ne pas publier une photo de trop proche) :

Musée découpage

Après le musée nous avons continué notre route en direction de Gstaad, et grâce aux bons plans de Pauline nous avons trouvé un très chouette hôtel à Saanen, avec une belle vue sur la région de Gstaad. Et c’est sans nous rendre compte nous avions traversé la barrière de Rösti :-) Quelques minutes avant nous parlions français avec le gentil monsieur du Musée, et maintenant nous voilà partit pour balancer du grüetsi  à tous va. Vive la Suisse !

LUNDI
Après une bonne nuit de sommeil et un magnifique buffet petit-déjeuner, nous avons repris la route jusqu’à Thoune.
J’avais pas réalisé comme cette ville était paisible ! La dernière fois que j’y étais, c’était pendant 3 mois pour y effectuer mon service militaire obligatoire, et à part des bières à la Bier Halle et les footings à l’aube le long de la rivière je n’avais jamais pris le temps de la visiter. Et ça mérite ! Le pont en bois, les vieilles rues qui montent au château, les petits restaurants au bord de la rivière.. Très joli.

Nous avons continué ensuite notre route en longeant le nord du Lac de Thoune jusqu’à Interlaken (situé comme son nom l’indique, entre le lac de Thoune et le lac de Brienz). Ce qui est drôle c’est que le jour d’avant on est passé du français à l’allemand en 5 minutes, et là en 5 minutes on est passé carrément de l’allemand… au chinois !! Non mais c’est malade cette ville ! Il a des chinois partout ! en même temps tout est fait pour eux ! même aux caisses des super-marchés c’est marqué en chinois !! J’ai rien contre les chinois, attention ! c’est même grâce à eux en partie que je peux me permettre de vadrouiller dans mon pays :-) Mais d’en voire autant au milieu des montagnes ça fait quand même son effet :-)
N’ayant évidement (comme d’habitude) réservé aucune chambre, on a décidé de passer la nuit dans un camping au bord de la rivière.. On avait tous le matos dans la voiture, donc pas de soucis. On s’est même fait un bon feu pour nous réchauffer.

MARDI
On a plié la tente vers 8h. On a laissé la voiture au camping et avons pris deux billets de train pour monter au sommet de la Jungfrau :-/ Voilà le premier précieux conseil qu’on peut vous donner : Regardez la webcam du sommet avant de prendre votre billet de train !!! Il faisait GRAND BEAU à Interlaken ! un beau ciel bleu sans nuage.. et depuis en bas on voit pas le sommet de la Jungfrau.. ça ne nous a donc pas traversé une seconde l’esprit qu’on allait payer les 102 CHF les plus mal investit du voyage… et ouai 102 balles (et avec le demi-tarif !) pour arriver en haut et voir ça, à 360° :

top-of-europe_brouillard

Quand on sait que derrière le brouillard il y a ça :

Jungfrau - Top of Europe
Histoire d’en remettre une couche, il faut savoir qu’il faut environ 2h30 (et 2 changement de train) pour monter depuis Interlaken jusqu’au sommet !! 2h30 serré dans un train à écouter du mandarin en surround 5.1…
Si c’était à refaire : nous vérifierions la webcam du sommet (la météo ça suffit pas !), et en voiture, nous irions jusqu’à Lauterbrunen ou Grund, à côté de Grindelwald ! (Le premier tronçon de train n’apporte pas grand chose..)

Pour se changer les idées en redescendant, on se lance dans une promenade de quelques kilomètres entre l’arrêt Eigergletscher et Alpigen (env. 2 heures de marche), qui longe la mythique face nord de l’Eiger.

Marche à la Jungfrau

MERCREDI
On quitte Interlaken, pour aller pas très loin, à Bellenberg, le musée suisse en plein air. Le concept est sympa : près d’une centaine de chalets venant de toutes les régions de suisse ont été démontés et reconstruits sur un immense domaine d’environ 3 km de long ! Il y en a de toutes sortes, des mazots valaisans, des chalets de bourgeois bernois, des fermes fribourgeoises, etc. Imaginez démonter un chalet (de plusieurs étage), le transporter et le remonter ailleurs ? c’est un truc de malade !! On pensait faire le tour en une heure vite fait… on y sera resté prêt de 5 heures ! En plus de contempler les chalet de l’extérieur, des expositions et autres objets de décorations en relation ont été ajoutés à l’intérieur.

Ballenberg Suisse

Ballenber Mazot

A la fin de la visite nous avons appelé une amie qui habite à Bellinzone, qui nous avait proposé de nous héberger lorsqu’on lui avait parlé de notre projet de tour de Suisse. Et il se trouve que ce soir là c’était la seule nuit de notre voyage qui allait pour elle ! Du coup on a accéléré la fin de la visite et avons tracé la route jusqu’à Bellinzone. Et on a prit une route extraordinaire pour y arriver !! sauvage de toute beauté à travers les montagnes et le magnifique col du Sustenpass ! une route peu fréquentée zigzaguant dans les montagnes, sur des ponts, des tunnels, encore des ponts, elle monte toujours plus haut et dépasse la limite des arbres, il n’y a aucune habitation.. de toute beauté. Mon coup de cœur du voyage !

Sustenpass

Moins drôle mais intéressant, une fois passé au travers du petit tunnel au sommet pour redescendre de l’autre côté de la montagne on s’est retrouvé dans un brouillard super épais ! Un énorme contraste entre le ciel bleu d’un côté et le brouillard de l’autre. Pour ceux qui venaient en sens inverse, qui se sont fait toute la montée dans le brouillard et qui sont arrivés au sommet en voyant ce magnifique ciel bleu à dû être un moment vraiment magique !

On a continué donc notre descente dans le brouillard jusqu’à Andermatt, d’où nous avons pris la mythique Via Tremola. Un axe historique entre le nord et le sud de l’Europe. C’est aussi la plus longue construction de Suisse : 13 kilomètres, 37 virages en épingles à cheveux et plusieurs millions de pavés… Elle va du col du Saint-Gothard (2106 m) jusqu’à Airolo, 900 m plus bas.. Elle fut empruntée pendant des années par les malles-poste. Mais avec le nombre croissant de véhicules, une nouvelle route fût construite (de 1967 à 1977).

Ça c’était la Via Tremola quand on y était :

Route Via Tremola - Gothard

mais sans le brouillard ça donne plutôt ça ;-)

Route Via Tremola

On est arrivé a Bellinzone dans la soirée, on a retrouvé notre amie, on s’est fait un bon repas et pas long après dodo après une journée bien chargée.

JEUDI
Lever tranquille. Petite visite de Bellinzone le matin avec montée au sommet de la tour du Castelgrande.

Bellinzone - CastelGrande

Très charmante cette petite ville, loin des sentiers touristiques et (du coup) très agréable :-). Départ en fin de matinée pour le Val Versasca, avec au début, le grand barrage où le film James Bond : Goldeneye à été tourné. C’est quand même impressionnant, près de 220m de haut ! et surtout il est possible de sauter à l’élastique !.. Moi je l’aurais évidement fait.. mais c’était dommage, ce jour là, l’attraction était fermée ;-)

Barrage Val Versasca

En continuant dans la vallée nous sommes tombés sur le fameux pont en pierre : Ponte Del Salti. Passablement fréquenté j’ai eu de la chance de pouvoir prendre la photo sans personne dessus et sans un gros bus de touriste derrière..

Pont Val Versasca

Une bonne pizza dans dans un restaurant en peu plus loin dans la vallée (Pizzeria Ai Piée), puis redescente de la vallée et visite de Locarno en milieu d’après-midi.. Pas grand chose à en dire, on a fait un petit tour.. mais rien trouvé de particulier à voir.. On est rentré sur Bellinzone en début de soirée pour boire un verre avec notre amie avant qu’elle prenne son train pour aller à Lausanne, et avons continué cette soirée improvisée par une sympathique tournée des bars de Bellinzone (il faut savoir qu’au Tessin, ils offrent souvent à manger dans les bars, donc pas de raisons de partir manger ailleurs ;-) Soirée qui se terminera en beauté par un mythique karaoké dans le bar la Clava ;-) où j’ai d’ailleurs découvert un alcool italien super bon : Amaro MontenegroAmaro Montenegro

VENDREDI
Réveil difficile.. Journée pluvieuse. Notre amie nous a laissé les clés de son appartement et nous en avons profité pour passer une journée bien tranquille dans les environs.

SAMEDI
On quitte Bellinzone et le Tessin pour les Grisons où Météo-Suisse nous promet un temps plus clément. Les prévisions météos ne se sont pas trompées et on contemple le Landwasser Viadukt sous un ciel bleu.

Landwasser viadukt - Pont Grisons

Repas de midi au restaurant à côté de la gare de Filisur. On dépose ensuite la voiture à Preda et marchons jusqu’à Bergün (7 km, 2h de marche). Une promenade très agréable jalonnée de panneaux rouge expliquant la création de ce chemin de fer incroyable (Nom officiel : Chemin de fer rhétique).

Landwasser viadukt - Pont Grisons

Construit entre 1889 et 1913, c’est un petit bijou d’ingénierie civil. Les tunnels enchainent les ponts plus beau les uns que les autres. Il faut le voir sur une carte, parce que même à bord du train on ne s’en rend pas forcement compte, mais des tunnels font des spirales dans la montagne pour gagner de l’altitude afin de rejoindre le niveau des ponts plus haut.. un travail incroyable.

La promenade se termine à Bergün d’où nous prenons finalement le train Bernina pour revenir à Preda (9 CHF le billet). Faut quand même avouer que c’est presque plus impressionnant de l’extérieur que depuis l’intérieur du train ;)

Nous reprenons la voiture et roulons ensuite jusqu’à Scuol, au fond des Grisons, en passant par des routes qui semblent mener au bout du monde.

route-grisons_

DIMANCHE
Scuol, situé dans la région de l’Engadine est réputé (en partie) pour son eau pure et ses bains thermaux. Nous nous sommes donc fait un devoir le matin d’aller faire trempette dans l’eau chaude au centre du village. C’était sympa, mais l’eau aurait pu avoir quelques degrés de plus.. et les vieilles kekettes poilues de la zone naturiste étaient moins agréables à regarder que les montagnes aux alentours :-)

Bain de ScuolUne belle photo touristique comme on les aime ;)


Nous avons quitté Scuol et la pluie en fin de matinée pour rejoindre Appenzell (2h30 de route et un nouveau col, sous la neige, suivit de pleins de longs tunnels de malades)

Col Grisons

C’est impressionnant de passer d’un col enneigé hostile aux vertes prairies d’Appenzell en moins d’une heure.

Appenzell

Nous sommes arrivés au parking de Wasserauen en milieu d’après-midi d’où nous avons pris le téléphérique pour Ebenalb. Nous avons réservé deux places en dortoir dans le chalet au sommet (43 CHF par personne), et avons fait une promenade d’une heure en passant par la Wildkirchli et la fameuse auberge/hotel Aescher (deuxième coup de coeur du voyage) où je boirai un délicieux verre d’Appenzeller. Pour finir en beauté, on a même vu des edelweiss devant le chalet :-)

Telepherique Ebenalp

Aescher - Wildkirchli - Appenzell

Le fameux Appenzeller

Edelweiss

LUNDI
Descente à pied jusqu’à la plaine où nous attend la voiture (1h30 de marche… pour 6 minutes de téléphérique…).
Nous avons visité ensuite la fromagerie Appenzeller. L’odeur de fromage vous fouette le visage en rentrant, mais on s’y habitue vite :-). Et voir la grosse machine qui retourne continuellement les meules de fromage est quand même rigolo.

Fromage Appenzeller

S’ensuit une jolie route le long du lac de Constance jusqu’aux fameuses Chutes du Rhin à Schaffhouse.
Peut-être qu’on est un peu blasé, ou peut-être que c’était la saison (en été le débit de l’eau et presque deux fois plus important) mais franchement ces chutes du Rhin de valent pas forcément le détour. Si vous êtes dans le coin, ok, mais faites pas 200 kilomètres pour voir ça.

Chute du Rhein - Schaffouse
Nous avons continué notre route en direction du sud, traversant Zurich sans s’arrêter afin de pouvoir visiter avant sa fermeture la célèbre abbaye d’Einsideln..
..humm.. c’est beau, mais l’intérieur est un peu kitch à mon gout. Je reste cependant toujours aussi admiratif de ce que la religion est capable de faire construire à des hommes…

Einsideln(la photo n’est pas de nous, une partie était en échafaudage et il faut surtout avoir un super grand-angle pour pouvoir photographier autant d’aussi près)

S’ensuit une bonne nuit de sommeil dans le joli hôtel Marina Lachen à quelques kilomètres de là.

Hotel Marina Lachen

MARDI
Très bon buffet déjeuner :-)
Déplacement jusqu’à Ibach, où le fameux couteau suisse Victorinox est né. Qui aurait crû que d’un tel paysage, naitrait l’un des plus connu outil de poche du monde :

Region près de Ibach

Visite de Ibach, où se trouve l’usine Victorinox, malheureusement la seule chose que l’on peut visiter de l’usine… c’est un magasin regroupant l’ensemble des couteaux et accessoires Victorinox. Nous avons enchainé du coup par le musée dédié au couteau suisse : le « Swiss Knife Valley » à 10 min de là, dans la petite ville de Brunnen, au bord du Lac des quatre cantons. Sympa, surtout la vidéo qui montre la création des couteaux ! On peut même y construire son propre couteau et ensuite le faire graver !

Création couteau Victorinox

Création couteau Victorinox

Nous avons continué notre route jusqu’à Lucerne afin de visiter musée des transports. Troisième coup de coeur du voyage : Génial ! Autant pour les petits que pour les grands. À lui seul il vaut la peine d’y venir depuis Lausanne. Il y a des anciennes locomotives énormes, on peut se balader dans un ancien avion Swissair, visiter le dernier bus Migros qui livrait les produits dans les villages, des jeux didactiques dans tous les coins, etc. Vraiment chouette ! En trois heures on n’a pas tous vu.

Musée des transport à Lucerne

Puis traversée de Lucerne dans les embouteillages de fin de journée, avec une photo super vite fait de la fameuse Kapellbrücke sous les échafaudages (construite en 1332, elle mérite bien un petit lifting entre deux incendies :-).

Pont de Lucerne - Kapellbrücke
MERCREDI
Faute au mauvais temps des jours à venir on décide d’abandonner Lucerne où nous voulions visiter le Rigi ou le Pilatus ainsi que la Biosphère, pour nous diriger au nord, en Argovie, plus précisément vers le château de Hallwyl (vieux de 800 ans). Visite sympa grâce à l’audioguide, mais sans plus. Notre château de Chillon est quand même plus impressionnant ;-)

Chateau de Hallwyl

Chateau de Hallwyl

Déplacement jusqu’ à Berne, où nous ferons un petit coucou aux ours dans leurs fosse. Faut avouer qu’ils s’emmerdent royalement. Sérieux, le gars, la seule chose qu’il a à faire c’est regarder son pote pioncer !

Ours de BerneOurs de Berne

On a enchainé par la visite de l’intérieur de la Zytglogge. C’est une grande tour au centre de Berne avec une horloge astronomique construite en 1530. C’était beau de voir un mécanisme vieux de 500 ans marcher encore parfaitement.. ça change des iphone ;-)

Zytglogge Berne

Bern Zytglogge

Un vieil ami qui habite à Berne en ce moment, nous a accueilli chez lui pour passer la nuit.

JEUDI
Nous avons quittons Berne le matin, pour rentrer en direction de Lausanne. Sur la route nous avons décidé d’aller visiter un dernier monument incontournable : Le château de Gruyère. La visite commence par une sympathique vidéo sur l’histoire du château et de la région, suivit de la déambulation classique dans les salles recouvertes de tableau du dernier propriétaire. Il faut savoir que le château est passé entre plusieurs mains, sa construction commença en 1270, et plusieurs comtes de Gruyère se le transmirent jusqu’à la banqueroute d’un de ceux-ci en 1554. Les villes de Fribourg et de Berne ensuite se partagèrent ses terres, et il fut finalement mis en vente en 1849 pour être racheté par… une famille privée ! Vous imaginez ça ? Habiter dans un château pareil, c’est fou :-) Il fût racheté finalement par l’État de Fribourg en 1938 qui y fonda un musée.

Château de Gruyère

Chteau de Gruyère
Chteau de Gruyère

Nous avons fait une visite éclair du musée Giger et du bar du même nom. Cet artiste qui a notamment créé la créature du film Alien, a ouvert un musée étrangement grand avec une quantité impressionnante d’oeuvre sombres et fantastiques en tout genre (musée déconseillé aux enfants ;-)

Alien - Giger
Nous avons finit notre tour de suisse en beauté par une fondue et des macaronis du chalet au restaurant du Tsalé, aux Paccots. Nous sommes arrivés à Lausanne vers les 19h.. où nous nous avons dû ranger une montagne de bazar accumulé dans la voiture durant près de deux semaines, et 1463 kilomètres  :-)

Fondue au fromageFondue vacherin fribourgeoisFondue vacherin fribourgeois

 

Tour de Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *